Pollution du Canal Charleroi/Bruxelles

Pollution du Canal Charleroi/Bruxelles

Bref historique
• Mercredi 17/03
Le district des voies hydrauliques est averti par le garde des écluses de la pollution sur le Canal Charleroi/Bruxelles. Celui-ci, contacte les pompiers de la protection civile car cela semble important.  Des boudins sont placés ainsi qu’un barrage mécanique sur le Canal afin de récupérer et canaliser la perte d’ « hydrocarbures ».
Ce même jour, Mme Dumonceau (échevine de l’environnement de la Ville de Tubize) fait part de la pollution au chef district des voies hydrauliques qui lui répond par retour de mail qu’il est sur place avec les pompiers et la protection civile.
• Vendredi 19/3
Le Contrat Rivière Senne prend contact Mme Dumonceau pour lui signaler que la pollution perdure. Celle-ci reprend contact avec le district des voies hydrauliques.
• Samedi 20/03
Des prélèvements par le Département de la police et des contrôles (DPC) sont effectués sur le site.  Il en ressort que le Canal est souillé sur 5 kms ainsi que les berges.  Une société spécialisée est dépêchée sur place et commence les travaux de dépollution. 4 skimmers qui permettent de récupérer la couche flottante des hydrocarbures, sont placés.
Le Département de la Nature et des Forêts (DNF) est également sur place et ce afin de limiter les dégâts pour la faune et flore ainsi que la pisciculture.
Un numéro spécial (le 1718) est ouvert et est diffusé aux citoyens et ce afin de sauver un maximum de volatiles.
• Mercredi 24/03
Des échantillons sont à nouveaux prélevés par la DPC.
Quelles suites ont été données suites à cette pollution.
Interview de Mme Dumonceau (échevine de l’environnement de la Ville de Tubize)
Q : Pourriez-vous me confirmer que la Région Wallonne a bien déposé plainte ?
R : En date du 31 mars 2021, le DPC a dressé un procès-verbal à charge du pollueur. Ce procès-verbal a été dressé pour non-respect des articles D.161 du code de l’eau (rejet en eau de surface de substances interdites) et 58§1er du décret relatif au permis d’environnement (non-respect des conditions d’exploiter) et transmis au Parquet de Nivelles. Ce procès-verbal fait notamment suite aux constats de l’agent de garde SOS Environnement-Nature et de l’enquête et des constats du DPC (Département Police et Contrôles).
Q : La pollution est-elle tarie à ce jour car le pollueur pompe encore ?
R : Concernant les dispositifs (barrages) actuellement en place, suite à un contact avec le SPW MI et le pollueur, il appert que les dispositifs placés de part et d’autre de l’écluse d’Ittre sont actuellement maintenus par sécurité. De même, à hauteur du point de rejet du pollueur, un barrage est maintenu également par sécurité en vue de collecter les irisations d’hydrocarbures encore présents à ce niveau issus des purges des canalisations et du relargage en provenance des berges.
Q : Ne serait-il pas important de mettre en place une plate-forme de suivi réunissant les différentes parties impliquées dans ce dossier (autorités, monde associatif, contrat de rivière) ?
R : Un groupe de travail a été directement mis sur pied, celui-ci est composé de :
• M. le Gourverneur de la Province
• Les Bourgmestres de Ittre et Tubize
• Les 2 échevines de l’environnement Ittre et Tubize
• Les services administratifs régionaux (DPC, DNF, les voies hydrauliques, Demna)
• Les Cabinets des Ministres de l’Environnement (Mme Tellier) et de la mobilité (M. Henry)
Q : Pourriez-vous me dire si l’auteur de cette pollution est aujourd’hui connu ?
R : Il y a à ce jour une forte présomption sur l’identité du pollueur . Celle-ci sera certaine dès lors que les résultats des prélèvements seront connus. Le pollueur supposé, bien que n’ayant pas encore reconnu publiquement en être l’auteur, participe néanmoins activement aux travaux de dépollution en les finançant. Le tout, sous le contrôle du DPC.
Sabine Desmedt

Sabine Desmedt

1ère Echevine de la Ville de Tubize

en charge de  :

    • l’urbanisme,
    • de l’aménagement du territoire,
    • de la population,
    • de la citoyenneté,
    • des cultes,
    • des affaires patriotiques.

Pour me contacter :

sabine.desmedt@tubize.be

02/391.39.62

0477/ 518.777

” Je suis arrivée à Tubize à l’âge de 2 mois.  J’ai fait mes études à l’école primaire de Clabecq et ensuite mes études secondaires à l’IPES de Tubize.  Je suis maman de 3 enfants.  Je suis enseignante en sciences à l’IPES de Tubize.

La vie à Tubize et dans Tubize, je la connais bien !

Il y a beaucoup de thématiques qui me parlent. Les plus importantes sont le vivre ensemble, l’intergénérationnel, la jeunesse mais aussi la mobilité et notre cadre de vie.

Nous devons réapprendre à connaître notre rue, notre quartier, nos voisins de quelque manière que ce soit.

Je souhaiterais privilégier les moments de rencontre, entre jeunes, adolescents, adultes et aînés dans divers lieux et éviter ainsi l’isolement social, économique et culturel tout en bougeant en sécurité.

Nous devons réfléchir à un cadre de vie durable et penser à Demain.  Le terme “Cadre de Vie ” est vaste !  Il faut veiller à une urbanisation et à un aménagement du territoire adéquat et durable.

Il faut également être attentif au maintien et au transfert vers nos générations futures de notre patrimoine matériel et immatériel mais aussi de notre biodiversité.

Il est également important de penser à nos Aînés et nos futurs Aînés en développant des projets divers afin de pouvoir répondre à leurs demandes en fonction de leur situation, de leur vécu à tout à chacun.

Quand c’est possible, nous devons promouvoir nos commerces, nos artisans locaux et démontrer qu’il est possible de travailler en circuit court au sein du Brabant wallon Ouest.

Notre Ville doit être une Ville où il fait bon vivre. “

Sabine Desmedt

Sandra Dumonceau

Sandra Dumonceau

5ème Echevine de la Ville de Tubize

en charge de  :

    • de l’environnement,
    • du développement durable,
    • des ainés,
    • de la famille,
    • de la santé,
    • du bien être animal.

Pour me contacter :

sandra.dumonceau@tubize.be

02/391.39.95

0476/64.12.51

” Sandra Dumonceau, 48 ans native de Tubize. Fille de parents ouvriers et fière de l’être. Papa travaillait chez Bates ensuite les forges de Clabecq et maman a travaillé chez Fabelta.

Je suis l’épouse de Gilbert enseignant, maman comblée de Louise, 20 ans qui se destine au métier de coiffeuse et Oscar, 10 ans dont l’avenir nous dira vers quoi il se destine entre pompier, chercheur, avocat ou … Bourgmestre J

J’ai effectué des études de secrétariat qui m’ont menée vers beaucoup d’horizons (banquière, secrétaire dans le milieu de la formation professionnelle pour adultes, assistante d’échevine et actuellement je suis assistante de direction dans une école maternelle à Anderlecht).

Ayant travaillé dans le milieu de l’Administration Communale, le travail m’a énormément plu.  Je me suis tout de suite retrouvée dans les domaines de l’environnement, de la culture, et encore bien d’autre comme le handicap. 

Cette dernière compétence me tient particulièrement à cœur. Comment les accueillir, les intégrer dans la société actuelle.  Mon objectif est d’amener les personnes en situation de handicap à vivre et travailler comme tout un chacun et de leurs permettre de mettre leurs compétences et leur capital humain au service de la société.

Il y a du travail en la matière et j’en suis consciente. La création de la Commission de la personne porteuse de handicap à la Ville de Tubize qui se met tout doucement en place va m’y aider.”

 

Sandra Dumonceau

Sophie Simal

Sophie Simal

Pour me contacter :

sophie.simal@tubize.be

0478 358 638

Conseillère communale

en charge des commissions :

•Commission du Conseil communal des Travaux, du Cadre de vie, de la Mobilité et de la Lutte contre les inondations (Présidence)

• Commission Conseil communal de l’Urbanisme, de l’Aménagement du territoire, du Développement durable, de la Citoyenneté et des Affaires patriotiques

• Commission du Conseil communal de l’Enseignement, du Développement économique, de l’Emploi, du Commerce, de la Communication et des Nouvelles technologies

• Conseil de police

” Résumer en quelques lignes 48 ans de vie n’est pas chose aisée. En très bref, je suis la maman de deux jeunes filles de 11 et 13 ans, Thémis et Zia et l’épouse d’un chercheur fou. Je suis en général quelqu’un d’heureux. Disons que je cherche souvent le moyen de voir les choses de leur bon point de vue et trouve souvent des solutions grâce aux contacts que j’entretiens avec plaisir et à l’appel à la créativité que je travaille immodérément.

Psychologue et communicatrice de formation, je travaille au SPF Intérieur en tant que responsable de projets divers et variés : diversité et inclusion, gendermaintreaming, intégrité et déontologie ainsi que le suivi psychosocial. Je suis aussi coach de carrière.

J’ai rejoint avec enthousiasme l’équipe d’Ecolo Tubize parce que leur dynamisme et leurs valeurs intègres peuvent réellement faire la différence au sein de notre ville et nos villages. Je suis actuellement conseillère communale. Je me suis engagée dans cette voie en tant que citoyenne concernée par son environnement qui est et sera aussi celui de nos enfants.”

 

Sophie Simal

Lise Jamar

Lise Jamar

Conseillère communale

en charge des commissions :

    • de l’environnement,
    • du développement durable,
    • des ainées,
    • de la famille,
    • de la santé,
    • du bien être animal.

Pour me contacter :

Lise.jamar@tubize.be

0494/11.59.26

Assistante sociale, psychotérapeute, retraité depuis peu. 

Conseillère communale à Waterloo pendant 15 ans et tubizienne depuis 3 ans. 

La politique sociale et de santé me tient à cœur, mais aussi la mobilité et les travaux. “

Laurent Heyvaert

Laurent Heyvaert

Député Wallon et de la Fédération Wallonie Bruxelles

Suivi des commissions :

    • Commission de l’emploi, de l’action sociale et de la santé
    • Commission de l’énergie, du climat et de la mobilité
    • Comité “Mémoire et Démocratie”
    • Commission du Budget, de la Fonction publique, de l’Égalité des chances, de la Tutelle sur Wallonie-Bruxelles Enseignement et des Bâtiments scolaires (suppléant)

    • Commission de l’Enseignement supérieur, de l’Enseignement de promotion sociale, de la Recherche, des Hôpitaux universitaires, des Sports, de la Jeunesse, de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de justice et de la Promotion de Bruxelles (suppléant)

Pour me contacter :

laurent.heyvaert@ecolo.be

0495/995.302

” Assistant social de formation, j’ai été confronté très tôt aux politiques déshumanisantes de notre système, j’ai voulu m’engager professionnellement auprès des victimes de ce système. Mais en dix ans, j’étais de plus en plus confronté au sentiment d’impuissance et à une impression d’écrasement.

Pour moi, la seule offre politique qui remet en question le fonctionnement de notre société c’est le projet de l’écologie politique. Ce sentiment d’écrasement, est autant valable pour les êtres humains, les animaux que pour la nature. Depuis longtemps, Ecolo dénonce ce système et propose des solutions.

Si les générations futures nous regardent agir avec attention , c’est aussi le cas aussi des générations précédentes qui dénonçaient déjà ce système. C’est parce que nous sommes engagés avec nos des militants depuis presque 40 ans que nous arrivons avec des solutions.

Nous faisons face à deux urgences, climatique et sociale . Si nous ne faisons rien, nous serons confrontés à une crise sans précédent.Les causes de ces crises sont connues et prouvées scientifiquement. Nous ne pouvons plus faire semblant et continuer comme avant. Nous sommes a un moment critique… nous sommes la dernière génération a avoir le pouvoir de changer les choses. “

Laurent Heyvaert